Synesthésie océane

Minuit passé, les deux amants ne dorment toujours pas. Allongés, unis dans l’obscurité.

Elle: – Tu entends?

Lui: – Non. Que le silence. C’est reposant.

Elle, étonnée et amusée : – T’es vraiment sourd! C’est pas possible, tu n’entends vraiment rien? Écoute, concentre-toi.

Lui: – J’essaie. Chut! Pff, rien, je n’entend absolument rien.

Elle: – Mais chut! Écoutes. Écoutes, c’est l’océan. Il respire, il vit, il chante. Écoutes, c’est envoûtant. D’abord, il y a le ressac, puissant, pouls de l’océan, qui bat la plage et dessine la marée. Derrière, autour ce ne sont qu’enluminures et ricercari. Les claques des grandes vagues qui brisent au large, les pleurs rauques des mouettes sous le vent, parfois même la pluie s’invite et martèle et rythme écervelée. Tu vois quand j’entends l’océan, je le vois, je le sens. Je suis océan. Petite, je venais ici tous les étés. Depuis, presque chaque été. Et c’est toujours le même chant, c’est toujours le même émerveillement.

Lui se concentre, fronce les sourcils, écarquille les oreilles. Il respire, fait le vide, inspire, alerte ses cinq sens. Dans leur couple il est les yeux, elle les oreilles. Mais là, en pleine nuit, à deux cents mètres de la plage, tout semble très difficile. Sa main la cherche. Rencontre son corps. Ses doigts caressent les dunes de son corps, les plages de sa peau, un coquillage corail. Ses lèvres goûtent. Et soudain ses narines frémissent. De lointaines odeurs se précisent, deviennent images. Elles piquent le nez, éveillent la curiosité. Résine de pin, algues mouillées, embruns brumifiés, sable solarisé, parfum de sel, iode magnifiée. Soudain de sa mémoire surgissent les sons manquants. Par les odeurs, la mer est redevenue sonore, visuelle, symphonique. Synesthésie de minuit.

Lui: – ça y est, je l’entends. Le ressac. Il va il vient

Elle: – Le temps qui passe, éternel.

Lui: – Il va et revient, éternel recommencement.

Elle sourire quand lui soupire. Elle se serre contre lui. Et s’endorment.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s