Souvenir d’Orient

Je regardais, saisi d’ignorance, se développer ces amitiés vernaculaires. Je les regardais Ces hommes, se caressant mutuellement, leurs chevelures de velours Je les épiais ces hommes, Se touchant tendrement du bout de leurs doigts rudes leurs bouches cerises Je les regardais et je dois le dire, J’avais peur qu’il ne se prissent d’amitié pour moi….

Que sont-elles ?

C’est au milieu de nos cités, barres bétonnées, ciment d’humiliation, dans l’air malsain de la misère que naissent ces fleurs fanées aux effets raffinés.

Viennoiserie

Connaissez-vous la place Edelweiss ? C’est une place bruyante et colorée où les gens se retrouvent. S’y retrouvent ceux qui se connaissent et se sont donné rendez-vous. Pour les autres, la rencontre est coïncidence . C’est ainsi, dans ce chaos improbable, que Franz rencontre Diane. Une cohue soudaine, spasme populaire , et Diane trébuche, tombe….

Le banc

Là bas, au bout là bas, Au bout du parc, il y a Cet animal, ce géant indéfinissable. Il est long et gît, longuement allongé, langoureusement déployé, et cela avec toute la raideur de son âme minérale. Il vit et palpite Terreau de mille mousses, tuteur et protecteur d’écheveaux végétaux , Babylone du petit peuple…

Onde de choc

Tu sais, …. il y a le temps qui coule Et le temps qui s’écoule. Deux vitesses, deux perceptions. Tu ne comprends pas?